Dire « vous » à ses parents

Dire « vous » à ses parents

J’ai toujours vouvoyé mes parents. Mes enfants, adultes à présent, m’ont toujours tutoyé… Autre temps, autres mœurs, me direz-vous ? Indéniablement. J’ignore, cela dit, ce que nous avons gagné au change. Ce « vous » était une distance, évidemment : c’était son rôle. Entre un gamin turbulent et des adultes. Puis entre un adolescent déjà …