Militant anti-chasse armé d'un poing américain, Forêt de Saint-Gobain 16 janvier 2021

Arrêter de laisser emmerder les gens

Sommaire

Exercer une activité légale, qu’il s’agisse d’agriculture, d’élevage, d’artisanat, de commerce, de recherche, de chasse, devrait vous assurer de la protection de l’État. Du moins, sous un gouvernement digne de ce nom. Nous en sommes hélas loin aujourd’hui.


Activistes anti-chasse, Rambouillet, 20 février 2021

Des pouvoirs publics aux abonnés absents

À quoi assistons-nous dans le cas de la vénerie ?

  • Des groupuscules harcelant et entravant systématiquement les chasses d’une poignée d’équipages soigneusement ciblés, en toute impunité, depuis plus de trois ans.
  • Récemment, un député de la majorité présidentielle apportant non seulement sa caution, mais sa participation directe à ces actions illégales[1]Que faisiez-vous dans cette galère, M. Houbron ? .
  • Une ministre chargée de la chasse et sa secrétaire d’État que l’on a jamais encore vu jusqu’ici assumer leurs responsabilités, ne serait-ce que pour rappeler que l’exercice de la vénerie est légal, que la loi n’a pas à être ainsi piétinée et que les débats que certains souhaitent engager doivent se tenir dans le respect de notre démocratie représentative, et non à coups de poings américains et de gants coqués.
  • Ici, une sous-préfète qui invite les équipages harcelés à cohabiter avec les voyous de la « section anti-chasse », connue pour ses vandalismes et destructions de biens privés.
  • Là, une préfète qui ne fait même plus appliquer son propre arrêté limitant les AVA à ce qu’ils prétendent hypocritement faire, filmer les chasses depuis les voies forestières sans les entraver.
  • 17 contraventions pour entraves à la chasse entre 2010 et 2019, purement symboliques, pour plus de 200 actions d’entraves par an relevées entre 2018 et 2020.

En même temps…

Est-ce la pensée complexe de notre Président qui nous échappe ? « Il faut qu’on arrête d’emmerder les Français. » déclarait pourtant Emmanuel Macron en 2018 à propos du lobby hygiéniste et de la loi Évin[2]« Arrêtez d’emmerder les Français ! : pourquoi Macron cite du Georges Pompidou », Le Parisien, 23 février 2018 . « Arrêtez d’emmerder les retraités » disait-il, la même année, à propos d’une réforme des droits de succession[3]« Arrêtez d’emmerder les retraités : quand macron fait du Pompidou », BFMTV, 1! septembre 2018 . Mieux encore, à propos de la chasse à courre cette fois, en 2017, devant le congrès de FNC[4]« Emmanuel Macron est-il favorable à la chasse à courre ? », Libération, 5 janvier 2018  :

Je suis très clair sur le sujet. Je pense qu’il faut laisser respirer les gens. Je crois que c’est Georges Pompidou qui avait eu cette phrase en disant à ses ministres « Arrêtez d’emmerder les Français. » Je pense honnêtement qu’on a beaucoup mieux à faire qu’aller chercher les gens sur toutes les chasses traditionnelles qui existent. Ça fait partie en effet du patrimoine. Ça fait partie de l’art de vivre. Ça fait partie aussi d’un temps qu’on organise, d’un rapport à la nature. C’est aussi, moi qui suis amateur, un lien à notre littérature et à nos traditions, parce que ce sont des chasses dont on parle les uns dans Pagnol, les autres dans Genevoix et ailleurs, et donc je ne suis pas pour qu’on les arrête. Je ne suis pas pour qu’on les arrête parce que ça fait partie du patrimoine français, parce qu’il y a des gens qui sont heureux en le faisant, parce que ça n’enlève rien à personne et parce que, diable, si vous trouvez des gouvernants, des législateurs, qui pensent qu’ils n’ont rien de mieux à faire que de s’occuper de ça, faut me les présenter, ils ont beaucoup de chance. Moi, vu l’état du pays et vu les défis qui nous attendent, j’ai beaucoup d’autres choses à faire. Et puis comme vous l’avez compris, j’y tiens.

Ah, mais en même temps, c’était en campagne électorale. Est-ce le piège d’une majorité composite, hétéroclite, cette auberge espagnole dont l’échec à se muer en parti de gouvernement est à présent patent ? Est-ce parce que Madame Pompili est une épine dans le pied d’Emmanuel Macron ? Est-ce parce qu’à un an des prochaines élections présidentielles, il faut ménager la chèvre et le chou jusqu’à l’impuissance ?

Au-delà de la vénerie


Marcheurs, chasseurs, pêcheurs, venus soutenir la vénerie à Compiègne le 27 février 2021.

« Le Président a bien plus important à faire ! me direz-vous ? Il lutte contre la pandémie ! » Certes. Mais le Covid passera. La vague animaliste et antispéciste, elle, passera d’autant moins que les démagogues écologistes en font leur beurre. « La vénerie est un sujet dérisoire au regard des enjeux climatiques ! » me rétorquerez-vous ? Dix-mille pratiquants et une centaine de milliers de passionnés, ce n’est peut-être pas grand-chose en effet. Mais c’est aujourd’hui l’avant-poste, la ligne de front, d’une guerre devenue sans merci.

Ce n’est pas seulement la chasse tout entière qui est la cible de ceux qui prétendent hypocritement la débarrasser de prétendus excès pour la rendre acceptable. Ce n’est pas seulement l’ensemble des loisirs ruraux, chasse, pêche, équitation… ce n’est pas seulement encore l’élevage auxquels veulent mettre fin les fanatiques antispécistes, les hallucinés animalistes. Ce sont nos libertés. Notre liberté d’être différents les uns des autres. Notre liberté d’opinion, de conscience. Notre droit de ne pas fantasmer l’animal comme notre semblable, notre quasi-égal. Notre droit à refuser l’anti-humanisme vegan[5]Jean-Pierre Digard, L’animalisme est un anti-humanisme, CNRS Éditions, 2018 .

Au-delà de la vénerie, à travers celle-ci, il y a un enjeu décisif : notre société, troublée, égarée, inquiète, va-t-elle succomber aux diktats d’une minuscule minorité sectaire, idiots utiles de puissants intérêts économiques[6]« Le lobby de la viande cellulaire en embuscade », Réussir, 26 septembre 2019 , omniprésente dans nos réseaux sociaux et nos médias, qui la manipule à coups d’images destinées à neutraliser toute réflexion, surfant sur la méconnaissance d’un monde urbain et péri-urbain coupé de ses racines rurales ?

Il est temps de prendre un parti

Il faut arrêter de laisser emmerder les ruraux, M. Macron. Qu’ils soient veneurs, chasseurs, pêcheurs, cavaliers, éleveurs… il faut prendre un parti. Parce que vous êtes le garant de l’ordre républicain et du droit des gens, vous ne pouvez pas, en même temps, laisser une ministre de la chasse notoirement anti-chasse couver les activistes qui harcèlent, diffament et vandalisent. Vous ne pouvez pas vous poser en rempart contre le Rassemblement national populiste et démagogue, et en même temps détourner les yeux des démagogues qui, au sein de votre propre majorité, font les yeux doux à ces voyous.

Recommandation n° 3 : Introduire un nouvel alinéa à l’article 431-1 du code pénal afin de punir d’une peine de six mois d’emprisonnement et de 5 000 euros d’amende les actes de menaces, d’obstruction et d’intrusion ayant pour effet ou pour objet d’empêcher le déroulement d’activités sportives ou de loisir autorisées et exercées conformément à la loi ou au règlement et abroger, en conséquence, l’article R. 428-12-1 du code de l’environnement relatif à la contravention d’obstruction à un acte de chasse, qui serait rendue superfétatoire par l’introduction de ce nouveau délit.

Recommandation n° 4 : Modifier le premier alinéa de l’article 431-1 du code pénal afin :
– d’ajouter les actes d’intrusion et d’obstruction à la liste des moyens par lesquels peut être commis le délit d’entrave puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende ;
– de supprimer la condition de concertation aujourd’hui nécessaire à la qualification du délit d’entrave, qui empêche aujourd’hui la sanction d’une action d’entrave réalisée par un individu isolé[7]Rapport de la mission d’information parlementaire sur les entraves et obstructions opposées à l’exercice des activités légales agricoles et de loisir .

Ce n’est pas une question politicienne, M. le Président. Ce n’est pas une affaire de subtils équilibres tactiques. C’est le droit des gens à ne pas être emmerdés chez eux, dans leurs loisirs, dans leur métier. Et cela, c’est un levier dont vous semblez avoir oublié la force.


Vous pouvez commenter ce billet en réponse à son annonce twitter.

Share my article